Le Calathea leopardina, idéal pour les intérieurs peu lumineux!

Famille : Maranthaceae

Nom scientifique : Calathea leopardina

Nom commun : Dormeuse

Une plante qui aime plaire et ne passe jamais inaperçue, idéale pour les intérieurs peu lumineux !

Le Calathea nous vient des forêts humides et chaudes d’Amérique du Sud. Il possède un élément distinctif unique : son feuillage panaché géométrique et fin qui invite à la poésie.

Un peu de botanique

Type de végétation 

L’espèce léopardina est une espèce qui peut atteindre jusqu’à 40-50 cm de haut.

Sous la couche mince de la terre, se trouvent les stolons et les bulbes desquels les racines s’étendent.

Type de feuillage 

Les feuilles font environ 10-12 cm de longueur pour 3 à 5 cm de largeur.

Elles sont elliptiques et lancéolées.

Elles sont de couleur verte claire et présentent des taches vertes sombres allongées qui sont attachées à la veine centrale.

Floraison 

La floraison est insignifiante.

Le saviez- vous ?

Le Calathea a une particularité: les feuilles se ferment lorsque la quantité de lumière diminue !

La plante a donc un rythme de jour et de nuit, ce qui lui a valu le surnom de “plante vivante”.

Tendez les oreilles à la tombée de la nuit, la fermeture des feuilles est également audible, avec un bruit de bruissement.

Comme les inflorescences du tournesol, les feuilles tournent vers le soleil (ou la lumière) , vous devrez la tourner régulièrement.

Nos conseils de culture

Exposition, températures

Si vous recherchez une plante à placer dans une pièce assez sombre, qui ne reçoit pas beaucoup de soleil, le Calathéa est idéal.

Il se contente d’une fenêtre exposée au nord ou d’un emplacement à 2 m environ d’une fenêtre orientée au sud.

Le soleil direct brûle ses feuilles en été mais il tolère le soleil en hiver (de mi-novembre à la mi-mars).

Il ne supporte pas les températures fraîches, inférieures à 12 °C (10 °C la nuit).

Arrosage, humidité du sol 

Il aime les environnements humides. Il demande un arrosage régulier dès que le substrat commence à s’assécher en surface.

Sa motte ne doit jamais sécher complètement.

Soins divers

L’aspect velouté de ses belles feuilles a un petit inconvénient : le Calathéa capte facilement la poussière de l’air. Passez une éponge mouillée sur le feuillage de temps en temps.

Coupez les feuilles mortes de vos plantes au fur et à mesure, lorsque plus de la moitié de la feuille a dépéri. L’air sec de l’intérieur est le grand ennemi du Calathéa, qui voit fréquemment se dessécher l’extrémité de ses feuilles.

Pour diviser votre plante, prenez un bon couteau et tranchez dans la souche, assez coriace, pour séparer le tout en deux morceaux. Mieux vaut ne pas diviser le Calathéa en trop petits morceaux car les petits fragments ont plus de mal à reprendre.

Faites le environ tous les 3 ans.